3. Matériel et accessoires

Votre avion

avions.jpgDes milliers ! le web compte actuellement des milliers de modèles différentes : des reproductions à échelle réduite, des jets, des warbirds, des biplans, des planeurs, des ailes volantes ou encore des UFOs. Mais lequel choisir ? Deux théories s’affrontent à ce sujet. La premières dit que plus c’est gros, plus c’est stable, il faut donc choisir du grand format. Un avion d’une envergure de 140-160cm de type piper entre dans ce schéma. Qui dit grande envergure dit également agilité réduite. Il faut donc prévoir un terrain de taille conséquente.

facebook-logo.jpgLa seconde théorie, plus adaptée à un terrain réduit du type parc public, recommande l’achat de micros-avions ne pouvant pas causer de dégâts et capable d’évoluer dans un espace réduit. Conçu pour des pilotes intermédiaires, les micros de Parkzone peuvent se prêter à l’exercice à condition de disposer de suffisamment de colle et de pièces de rechange. Pouvant être vendus avec télécommande, ils ont l’avantage de pouvoir être livrés prêt à voler, sans montage aucun. A vous de choisir selon la taille de votre terrain et la confiance que vous portez dans vos (futures) aptitudes RC.

Autre point d’intérêt non négligeable, le nombre d’axe de votre avion. Explications : Un avion taille réel dispose de 3 axes. Pour s’orienter dans les airs, il utilise 2 ailerons, un élévateur (profondeur) et une dérive. Certains recommande l’achat d’un avion 2 axes pour débuter (élévateur et dérive uniquement). Le pilotage est certes plus facile mais bien différent d’un avion 3 axes. Gare aux surprises lorsque vous passerez en 3 axes, l’activation des ailerions allant de pair avec un ajustement mesuré de la profondeur.

Télécommande

spektrum-dx8-tout.jpgLa télé/radio-commande est l’outil indispensable à tout amateur d’aéromodélisme. Elle sert bien sûr à piloter l’avion et votre objectif absolu doit être de disposer d’une seule télécommande pour toute votre (future) escadrille. Il faut donc bien la choisir.

Comment ça marche ? La radiocommande envoie des ondes au récepteur situé dans l’avion. Les servos permettant de faire bouger  les ailerons, élévateur et dérive ainsi que le contrôleur (ESC) qui pilote le moteur sont raccordés sur ce récepteur. Radiocommande et récepteur doivent donc être compatibles, càd du même fabricant (ou de la même technologie) et avec la même fréquence d’émission/réception.

Quelle fréquence choisir ? Il existe 2 types de fréquences différentes : 41Mhz ou 2.4Ghz. La plus ancienne est la 41Mhz reconnaissable à l’antenne radio imposante et aux embouts des servos sur le récepteur qui dispose d’une petite excroissance plastique. Elle fonctionne sur la base de Quartz sur le récepteur et sur la télécommande. La seconde, de dernière génération, et la 2.4Ghz. Plus légère car miniaturisé, plus fiable car plus résistante aux interférences et tout simplement plus moderne, cette fréquence permet de voler sans problèmes avec plusieurs appareils sur le même terrain car la radiocommande choisi automatiquement une fréquence libre et exclus celles déjà utilisées.

twitter-logo.jpg

Le seul reproche qui lui était fait concernait l’impossibilité de combiner pilotage en 2.4Ghz et émission de vidéo 2.4Ghz (vol en immersion). Ce cas ne se pose plus car il existe aujourd’hui des émetteurs vidéo en 1.2 et 5.8Ghz. Vous l’aurez compris, nous vous recommandons fortement la technologie 2.4Ghz plus sûre et moins encombrante.

spektrum.jpgGamme de télécommandes Spektrum : DX 5-6-7-8-10-18

Les Matterhorn’s Flyers ont choisi la marque Spektrum qui dispose d’une gamme variée et adaptable à l’évolution du niveau du pilote. Une Spektrum Dx6, 6 voies (moteur, aile, élévateur, dérive et train rentrant, flaps) est idéal pour débuter. Fiabilité pour un prix raisonnable, elle permet au débutant de disposer d’une vraie télécommande permettant des réglages fins, impossibles avec la Dx5 et les télécommandes généralement livrées avec les modèles Ready to Fly. La Spektrum DX8 reste le meilleur rapport qualité prix du marché avec ces 8 voies (moteur, ailerons, dérive, élévateur, trains rentrant, flaps, crochet de remorquage, LED, largage de bombe, etc.). Les packs vendus sur Internet comprennent généralement la radio, un récepteur longue protée (1000m) et un intéressant module de télémétrie vous permettant de disposer des infos de vol (batterie, Voltage par cellule) directement sur votre télécommande. Comptez 250CHF environ pour une DX6 et 400CHF pour une DX8. Certes, ce n’est pas donné, mais l’ergonomie procurée est incomparable par rapport à des modèles livrés avec avion et les fonctionnalités d’ajustement de l’exposition (sensibilité du manche), réglage précis des servos, télémétrie etc. vous paraîtront très rapidement indispensables.

Les batteries

bat.jpg1. Batterie Ni-MH / 2. Batterie Li-Po avec prise DEAN

Il en existe de 2 sortes : Ni-MH et Li-Po. Les premières sont des accumulateurs nickel-métalhydrure (Ni-MH). Moins endurantes que les batteries Li-Po (Lithium-Polymère), elles présentent un effet de mémoire qui oblige l’utilisateur à décharger la batterie entièrement avant chaque recharge. Cela n’est pas le cas pour les batteries Li-Po qui sont quant à elles plus légères et sans effet de mémoire. Privilégiez donc les Li-Po qui sont les standards de l’aéromodélisme actuel.

Type de Li-Po :

Ces batteries se classent généralement par nombre de cellules de 3.7 Volts (S). Il y a donc les 1S (3.7V), les 2S (7.4V), les 3S (11.1V) et les 4S (14.8V) qui sont les gammes les plus utilisées pour des avions raisonnables. Cela peut aller jusqu’à 12S (44.4V) pour des gros jets électriques. Chaque gamme de batterie se décline en versions différentes classées par ampérage (c'est la taille du réservoir de votre avion). Par exemple, les batteries disponibles pour les ultra-micros de Parkzone sont des 1S 3.7V. Elles peuvent aller de 120mAh à 300mAh. Un ampérage plus élevé n’est pas toujours synonyme de plus de puissance ou de durée de vol. Le poids de l’accu rentre également en ligne de compte ainsi que la capacité du contrôleur à distiller la puissance au moteur. Les risques de griller le contrôleur sont bien réels, surtout sur des avions de plus grande taille. Veillez donc à respecter les conditions d’utilisation prescrites par le constructeur et à vous référer aux nombreux forums Internet pour des questions plus spécifiques (www.modelisme.com, www.rcgroups.com).

Si vous approchez l’aéro-modélisme de façon rationnelle et économe, nous vous incitons à choisir vos avions en fonction des batteries que vous avez en stock. Généralement, un avion muni de Lipo 3S 1800mAh de série supportera sans peine des 3S 2000mAh. Composez votre escadrille en gardant ce paramètre en tête. Voilà pour la théorie, à l’usage il n’est pas rare de se retrouver rapidement avec une dizaine d’accus de toute taille. Pensez à les stocker dans des endroits protégés d’un éventuel risque d’incendie, à l’abri de la chaleur et de l’humidité (sac spécial pour batterie, saut en métal, etc.).

dean.jpgPoint important également veillez à rester attentif aux embouts de raccordement de vos batteries. Presque chaque constructeur à le sien. L’acquisition d’un poste à souder peut donc s’avérer utile/indispensable pour remplacer ces embouts par des connectiques identiques pour toutes vos batteries ; sans oublier que certaines batteries sont livrées sans embout. Du côté des Matterhorn’s Flyers, nous avons optés pour les embouts de type DEAN, pas chers, fiables et faciles à brancher/débrancher.

Les accessoires

Les accessoires à posséder dépendent des choix effectués dans les paragraphes précédents. En voici une liste de base non exhaustive.

accessoires.jpg

1. Chargeur pour Lipo avec balanceur : permet d’assure une charge égale dans les différentes cellules

2. Colle époxi 2 composants : fixe durablement tout ce que vous voulez

3. Colle cyanolite avec fixateur rapide : pour des éléments ne permettant pas un temps de séchage important

4. Lot de Tournevis à croix et plats aimantés (de toute taille) avec pince à épiler grand format

5. Clé imbus (de la très petite (en plusieurs exemplaires) à la moyenne)

6. Scotch blanc renforcé détachable à main et scotch transparent de bureau

7. Pince d’électricien avec fond coupant

8. Cutter/scalpel avec lames de rechange

9. Set à souder : Fer, fil à souder et 3ème main

10. Box de rangement

Ça y est, vous êtes prêt à affronter le ciel !