Parkzone-micro Mosquito MK-VI

Pour la p’tite histoire
Premier avion furtif de l’histoire grâce à sa construction en bois, le Mosquito de Havilland a servi au sein de l’armée britannique durant la seconde guerre mondiale. Il tire son nom (moustique) du but de harcèlement pour lequel il a été initialement conçu. «The timber terror» est équipé de deux moteurs Rolls-Royce Merlin V12 et jouera le rôle de bombardier de jour, chasseur-bombardier, bombardier tactique, chasseur nocturne, avion d’intrusion, de reconnaissance et chasseur embarqué.

facebook-logo.jpg

Particulièrement efficace durant ces missions, il attira l’attention du commandant en chef de la Luftwaffe, un certain Göring.. va savoir qui s’était.. mais ça, c’est une autre histoire !
Intéressé à en savoir plus ? Faites confiance à wiki !

 

Ultra-micro Mosquito Mk-VI by Parkzone
Il ne reste de cet avion légendaire que le nom, dans cette adaptation de Parkzone. Oubliez le bois et les moteurs Rolls-Royces, place au sagex et aux moteurs électriques brushed !
Rien à dire lors du déballage, la finition est quasi parfaite, le train d’atterrissage est monstrueux et, une fois en main, une seule envie, qu’il vole !

Deux points noirs à l’horizon ;-) :
- le carton ne dispose pas de poignée (sans doute pour une question de coût) et le système d’ouverture diffère des modèles plus petits (pas d’ouverture en livre, juste un contenant en sagex dans un carton.)
- Le chargeur est livré sans prise secteur mais avec une prise pour batterie de voiture… franchement…La solution existe : si vous disposer d’un chargeur multiple 1S eflite l’alimentation de ce dernier (ou tout autre alimentation similaire (AC to 6V DC)) servira à alimenter le tout.

 

Le conseil de Cap'tain Dan : Le capot où se loge la batterie est aimanté (pas top top). Cela n’est pas suffisant pour maintenir le capot en place lors de l’atterrissage (herbe haute, crash ou même semi-crash). Si vous ne voulez pas le perdre rapidement et définitivement, placer un morceau d’adhésif renforcé afin de maintenir en place le tout.

En vol
Le Mossie est bien le plus grand des micros. Son comportement en vol est très proche du comportement d’avions de plus grande taille. La technique de vol change donc par rapport aux autres micros et il faudra savoir garder l’avion dans sa trajectoire afin d’éviter les décrochages. C’est donc un excellent entrainement en vue de passer au pilotage d’avions plus importants.

twitter-logo.jpg

Avec sa batterie 250mAh, il dispose de suffisamment de puissance pour faire voler ce bimoteur durant 6 à 7 minutes. 60% des gaz suffisent à le maintenir en vol. Il réalise également sans peine loopings et tonneaux à condition d’y apporter la puissance nécessaire et de rester attentif au maniement de l’élévateur.
Sa silhouette en vol est tout simplement sublime ! Surtout une fois le train d’atterrissage retiré. En slow fly à ras le sol, c’est vraiment la classe ! vous le constaterez, cet avion attire tous les regards, des petits comme des plus grandes.


Décollage et Atterrissage
Pas de problèmes significatifs durant les tests réalisés au décollage. Compter tout de même 5 à 7 mètre pour un décollage réussi. L’atterrissage pourra, a contrario, vous poser plus de problèmes. De par son poids (74g), il nécessite une vitesse constante et donc une approche longue et régulière. Encore une fois, un bon entrainement en vue de passer à la taille supérieur.

Parties sensibles
Durant les tests, les extrémités de chacune des 2 ailes se sont révélées comme les parties les plus fragiles. Une consolidation à l’adhésif renforcé avant le premier vol semble ici une idée à retenir. Les hélices, le nez, la queue, rien à signaler si ce n’est le train d’atterrissage qui s’est décroché (1 sur 2) lors d’un atterrissage sur route goudronnée.

Conclusion
Un très bon avion au final qui, de part ses caractéristiques en vol, apporte une note différente et bienvenue dans la gamme des ultra-micros de Parkzone. Idéal pour des débutants-intermédiaires il vous aidera à vous familiarisez avec le comportement d’avions de plus grande taille. Splendide en vol, il ravira tous les passionnés de warbird et, plus largement, d’aéromodélisme, bande de Geeks !!!