Parkzone-micro Sukhoï-26XP

Parkzone-ultra-micro-sukhoi.jpg

La p’tite histoire du vrai Sukhoï-26
Développé en 1982 par le bureau d’étude OKB Soukhoï (Опытное Конструкторское Бюро), le Sukhoi 26 est une version modifiée d’un Yak-55. Malgré le fait qu’une grande partie des éléments d’assemblage sont en plastique, il supporte aisément des accélérations de +12G et de -10G ; ce qui dépasse largement la résistance physiologiques des pilotes russes, pour lesquels +12G faisait plus référence à la quantité de résidus alcooliques présents dans leur sang au décollage..
Intéressé à en savoir plus ? Faites confiance à wiki !

Ultra-micro Sukhoï-26XP by Parkzone
Quoi qu’on en dise, cette version ultra-micro de Parkzone ne supporte aucune ivresse du pilote ! Les yeux bien ouverts, les doigts agiles, il en faudra de la dextérité pour maîtriser ce micro-plane !

facebook-logo.jpg

La version ultra-micro de cet плоскости, fabriquée par Parkzone, est livré entièrement assemblée soit en version Ready-To-Fly (télécommande, chargeur, 1x 1S 3.7V 120mAh, 8 piles AAA, 1 hélice de rechange, 1 train d’atterrissage) soit en version Bind-N-Fly (sans télécommande et avec 4 piles AAA).

Caractéristiques du modèle :

Binder aussi facilement à une Spektrum DX5-6-7 ou 8, qu’à la télécommande fournie de base, ce qui frappe au premier regard c’est l’impressionnante taille et inclinaison possible de l’élévateur et des ailerons. Plus de doute, ce bolide est taillé pour la voltige.

En vol
Bolide, bolide…encore une fois, oubliez les batteries de série à 120mAh et privilégier des 180 ou 240mAh si vous n’aimez pas voir une Ferrari se trainer comme un veau ! L’emplacement idéal pour les batteries se situe à 3cm du bord d’attaque de l’aile. Equipé d’une batterie convenable ce Sukhoï supporte tout à fait quelques km/h de vent ; bien que le pilotage devienne plus sportif.

Le conseil de Cap'tain Dan : Les chocs sur le nez de l’avion ont pour rapide conséquence de décoller le moteur qui se met aussitôt en vibration et de déformer la partie avant en sagex. Si le crash n’est pas votre but ultime, pensez à réduire l’expo.Commencez à 40% pour toutes les surfaces (élévateur, ailerons, dérive). Rendu ainsi moins réactif vous aurez l’occasion de vous habituer sereinement au comportement spécial de cet avion de voltige - bien différent des autres ultra-micros de Parkzone.

twitter-logo.jpg

De par sa taille, un terrain grand comme un 2 terrains de tennis suffit. Une distance de sécurité (20m) au-dessus du sol saura rattraper la plupart de vos faux mouvements.

Comme tout bon ultra-micro de Parkzone, l’équilibre général de l’appareil est excellent et, une fois les gaz réglés convenablement (50% par vent nul, 70% par vent faible) vous n’aurez besoin que d’une seule main pour piloter l’engin, laissant la possibilité de tenir une succulente водка dans l’autre...comme tout bon pilote de Sukhoï qui se respecte !

 

Décollage et Atterrissage
En le lançant à main, 50% des gaz suffisent. Une fois en l’air on constate rapidement que, malgré le débattement volontairement réduit, le potentiel accro de ce mini-monstre est énorme. Remettez les commandes à 100% et ce Sukhoï effectue des tonneaux sans perdre la moindre altitude. En vol vertical strict il témoigne d’une grande maniabilité pour les amateurs de vol 3D. Attention cependant à ne pas perdre l’engin de vue car de par son design, il peut être difficile de discerner par moment l’envers de l’endroit..mais bon…no crash, no fun !

Parties sensibles
Les crash naseaux (sur le nez) et génitaux (sur la queue) sont quasi fatals sur surface mi-dur (pelouse, terrain synthétiques, etc.). Si les réparations sont généralement une formalité pour une personne initiée à la colle 2 composants, vous le verrez, un crash pouvant paraître anodin sur un mustang, trojan ou mosquitto, fera de votre Sukhoï LA gueule cassée de votre armada…et rien ne sera plus jamais comme avant !
Une seule solution, responsabilisez-vous, ne soyez pas téméraires et évitez toute tentative de pylône race, touch&go et autre dogfight. La prudence sera votre seule alliée dans cette bataille face à vous-même…
Vous souffrez du syndrôme DSK (Dingue de Super Krach) et vous n’arrivez pas vous contrôler car le crash est devenu votre ultime drogue ?! Privilégier les herbes hautes et les pylônes en mousse ! Pour les dogfight, battez-vous contre des Nine Eagles ou mieux, des RTNF type Hype et autres engins made in Daube.

Upgrade & Tips
- Comme tous les micros Parkzone 1S, n’hésitez vraiment pas à voir plus gros…vraiment. Avec des batteries Li-Po 240mAh, le plaisir de vol est intense et le temps de vol proche du ¼ d’heure.
- Après chaque vol/crash, contrôlez soigneusement si le moteur est solidement coller et si l’élévateur est toujours entier et opérationnel.
- Vous avez réduit l’exposition des surfaces (élévateur, ailerons, dérive) et souhaitez tester le tout à 100% de capacité en toute sécurité ? Montez à une distance raisonnable (30m du sol), contrôler que votre avion soit bien réglé, réduisez les gaz à 50% [à ce stade, l’avion doit pouvoir tourner en cercle large tout seul]. À ce moment seulement, enclenchez le changement à 100% et commencez par un tonneau simple, le reste suivra…

Have Fun & Fly. Over...